C’est dans la grande salle du Collège Lucie AUBRAC de Dunkerque que les enseignants et enseignantes d’école maternelle de la circonscription ont pu suivre la conférence « S’approprier le langage à l’école maternelle » délivrée par Madame Régine HEUDRE, IEN de la circonscription de Auchel (62) et Madame Marie-Lise HERNU, CPAV de plusieurs bassins du Pas de Calais.

Les deux co-auteures de l’ouvrage « Le langage oral : Objet d’apprentissages à l’école maternelle » aux éditions du SCEREN CANOPE aiment à se présenter comme d’anciennes enseignantes de maternelle et introduisent leur propos en affirmant leur admiration pour les maîtresses des écoles maternelles dont l’élémentaire n’a de cesse actuellement, d’adapter les pratiques pour le meilleur bénéfice des apprentissages de nos élèves.

C’est à partir d’une présentation étayée des citations de grands chercheurs tels Jean-PierreTerrail, que les conférencières articuleront et argumenteront en faveur d’un travail spécifique autour du langage dès l’école maternelle. Un travail spécifique pour éviter que les enfants des milieux ouvriers persistent à être identifiés comme les « parents pauvres » de l’école, que la différence entre la langue de l’école et celle de la maison ne viennent nourrir la fracture sociale, que les adolescents futurs n’adoptent des stratégies d’évitement langagier pour ne pas montrer qui ils sont, ne deviennent mutiques ou craignent d’être traitres à leurs origines, sans oublier les relents de honte et d’envie de vengeance qui ne sont pas sans rappeler une actualité parfois bien inquiétante.

Ce sont aussi les différents modèles liés aux théories de l’apprentissage qui augureront des choix didactiques et pédagogiques portés par mesdames Heudre et Hernu enracinant ainsi les principes de leur très importante mobilisation autour du langage oral, priorité de l’école maternelle.

Entre le modèle behavioriste comptable d’un lexique sans échanges, ni communications, le modèle constructiviste qui fit l ‘économie de l’étayage de l’adulte au profit d’une autonomie d’acquisition dont les bains de langage furent les fers de lance d’une époque, et le modèle socio constructiviste porté par le conflit socio cognitif, Vygotsky et sa ZPD, les contrats didactiques notamment portés par Jérôme Bruner permirent d’envisager l’enseignement de l’oral comme une véritable centration pédagogique issue des réussites de l’enfant et de son besoin de progresser, mises en cohérence avec les attendus de fin de cycle des programmes 2015 de l’école maternelle. Somme toute, une bienveillance et une exigence à l’oral, de l’oral pour l’oral.

Voici la progression proposée par Mme Heudre sur les nouveaux programmes :

2016-10-03 11_37_57-progression nx prog.odt _ 2 - OpenOffice Writer

Cliquez pour télécharger

 

Les commentaires sont fermés.